Nous avons décidé de faire de l’environnement le fil rouge de notre action. Pleinement conscients de l’attente grandissante des habitants, nous conforterons nos actions et les renforcerons par de nouvelles pour préserver la douceur de vivre bayeusaine.

Consommer responsable : Supprimer les services en plastique sur l’ensemble des événements de la ville.

Repenser les processus en place au sein de l’administration en matière d’utilisation du papier afin d’en réduire la consommation et d’éviter les utilisations inutiles et le gaspillage.

Mettre en place un plan de déplacements d’entreprise pour les trois collectivités (Bayeux, Bayeux Intercom et le CCAS) et favoriser le télétravail…

Développer le tourisme vert : Favoriser les séjours à vélo et en hébergement écoresponsable (camping).

Créer une recyclerie. La réparation mais aussi le troc, la location, le don, le prêt, la revente ou même la réutilisation du matériel dont on ne veut plus sont de bonnes manières de prolonger leur vie.

Continuer à soutenir l’effort pédagogique déjà initié auprès des enfants fréquentant le 3 DIX-HUIT et dans les écoles de Bayeux Intercom. Poursuite du programme Watty, qui vise à sensibiliser les élèves des écoles maternelles et élémentaires aux économies d’énergie et d’eau.

Appliquer des indicateurs de développement durable à toutes nos actions.

Créer un espace de vie à destination pédagogique au jardin botanique : Réhabilitation des anciennes serres, animations (bouturage, paillage, prévention des insectes, gestion du compost…), création d’un jardin pédagogique pour alimenter les cantines, présence d’animaux, manèges pour enfants… Améliorer son accessibilité. Création d’un festival annuel autour de l’arbre.

Doubler la surface des jardins familiaux de Bellefontaine. Y soutenir la création d’un jardin pédagogique orienté vers la permaculture. L’agriculture urbaine permet aux citadins de cultiver des légumes bio, de renouer avec le travail de la terre et de recréer du lien social.

Valoriser les circulations douces. Priorité donnée aux piétons (développement des zones de rencontre, cheminements verts…). Mise en place d’un réseau de location de vélo moyenne et longue durée. Poursuite et accélération du plan vélo, de l’aménagement de pistes cyclables et de l’installation de stationnements et abris vélos. Poursuivre à l’échelle du territoire le développement d’un réseau de circulations douces. Aide à l’achat de vélos électriques et de vélos cargos.

Optimiser et renforcer la protection aquatique de l’Aure.

Soutenir la rénovation thermique de l’habitat sur tout le territoire et sur des équipements de la ville. Valoriser la concession de chauffage urbain (périmètre et nouveaux équipements et logements).

Utiliser l’énergie solaire pour certains bâtiments publics et privés ou équipements techniques notamment en partenariat avec le SDEC ou certains acteurs privés. Utiliser l’énergie solaire pour l’éclairage public de sites particuliers (camping municipal…).

Installer des poubelles publiques intelligentes.

Éclairage public : Poursuivre les investissements pour le renouvellement du parc d’éclairage public et continuer la transition vers un passage à lampe LED. Limiter l’éclairage public la nuit pour respecter la biodiversité.

Intégrer les enjeux de la transition environnementale dans les marchés publics.

Développer des îlots de verdure. Plantation d’arbres en milieu urbain. Y associer les habitants. Travailler la notion de « forêt urbaine ».

Limiter l’imperméabilisation des sols. Moins de bitume dans la réalisation des espaces publics.

Augmenter de dix kilomètres les pistes et bandes cyclables et doubler le nombre d’abris couverts.

Installer des collecteurs à mégots.